Non classé

CREER SON BUSINESS PLAN

Le Business plan est un document essentiel pour les entrepreneurs et est réalisé à différentes étapes de la vie d’une entreprise : en premier lieu pour évaluer la viabilité d’un projet, pour obtenir des financements bancaires, pour lever des fonds auprès d’investisseurs privés, etc.

Advimotion donne ici quelques clés pour créer un business plan efficace.

1. Définir la problématique de marché

La problématique de marché est le fil conducteur d’un projet : il s’agit de définir le problème que vous souhaitez résoudre avec votre nouveau produit ou service. Il ne s’agit pas forcément de quelque chose de très innovant, on observe sur plusieurs marchés de nombreux concurrents faisant la même chose. Toutefois apporter de légers ajustements pour répondre à une sous problématique définie peut être une bonne stratégie pour les startups.

Par exemple, si Uber répond aux problèmes de mobilité urbaine, l’application Kolett, un « Uber » réservé aux femmes réponds à une double problématique : mobilité et sécurité des femmes.

Ainsi, votre manière d’approcher le sujet aura un impact sur votre persona, la cible à laquelle vous allez devoir vendre votre produit ou service.

2. Etude du marché et concurrents

L’étude de marché est une étape préalable à la rédaction du business plan. Il s’agit de rechercher des informations pertinentes pour orienter la prise de décision. Une telle étude permet d’analyser les facteurs de succès et de vulnérabilité ainsi que d’étudier les différentes variables qui influencent le marché afin de se positionner.

L’étape qui suit est la segmentation : il s’agit de découper le marché en plusieurs segments et d’associer à chaque segment un groupe de clients donné. L’étape suivante du ciblage consiste à étudier le couple marché-produit sur lequel vous allez consacrer vos ressources et vos savoirs.

Toutes ces étapes permettent de voir si un marché est saturé ou porteur et comment se différencier.

3. Le corps du business plan

Le business plan doit refléter de manière complète votre activité. Après la présentation des étapes précédentes, les points abordés sont donc :

La présentation de l’équipe dirigeante de ses collaborateurs,

La présentation de vos produits et/ou services et en quoi ils sont différenciant par rapport aux concurrents,

La description de votre chaine de valeur,

Vos projections financières et indicateurs d’activité, et

La mise en avant de vos références commerciales.

Dans le cadre d’une levée de fonds ou d’un prêt bancaire, il est important de détailler le besoin de financement et l’utilisation qui sera faite des fonds.

4. L’équipe dirigeante doit adhérer au business plan

Même si souvent c’est le fondateur ou un des co-fondateurs qui présente le business plan aux partenaires financier potentiels, il est important que les associés opérationnels et actionnaires adhèrent au projet et soient capables de le « pitcher ».

Il est donc intéressant d’impliquer les intéresser dans l’élaboration du business plan (avec différents niveaux de participation).

5. L’Executive Summary

L’Executive Summary est le résumé de votre business plan et joue le même rôle que la quatrième de couverture d’un livre, sauf qu’ici votre résumé doit être plus solide et convaincant. Compte tenu du nombre impressionnant de dossiers que reçoivent chaque mois les banques et les investisseurs, l’objectif est de vendre son projet le plus brièvement et efficacement possible.

Dans l’Executive Summary vous devez éviter d’utiliser des termes trop techniques que l’investisseur ne pourra pas comprendre et segmenter cette partie de manière claire et structurée.

Cette partie doit permettre également aux investisseurs de savoir rapidement pourquoi vous les solliciter : comment le budget sera réparti et s’il est suffisant pour atteindre les objectifs fixés.

6. La forme compte autant que le fond

Les investisseurs préféreront une présentation claire et bien structurée plutôt qu’un long document Word sans graphique ou schéma pour illustrer vos propos. Les méthodes et outils ont évolués : Nous vous conseillons de privilégier la forme PPT au Word et de simplifier le plus possible votre présentation.

L’investisseur doit avoir envie de lire votre business plan et de défiler les pages qui le constitue grâce à une organisation logique et attractive.

En conclusion

Privilégier la qualité à la quantité d’informations dans votre business plan et n’ayez pas peur d’être commercial : Vous devez convaincre les investisseurs que vous avez le meilleur produit ou service sur votre marché.

Après une première version d’état des lieux, se faire accompagner par un professionnel pour rédiger un business plan est très avantageux. Pour lever des fonds ou obtenir un prêt, il y a des codes spécifiques qui doivent être anticipés (taux de rentabilité attendus par des investisseurs, préférence sur le financement de certains types de dépenses par les banques et organismes publics, ratios spécifiques à respecter, etc.).

Demander de l’aide à un professionnel peut donc être un sérieux atout.

3 CHOSES À CONNAÎTRE POUR VOTRE PREMIÈRE LEVÉE DE FONDS

Vous êtes une jeune entreprise ou réfléchissez à la création d’une société et vous vous interrogez sur comment lever des fonds ? Nous vous partageons dans cet article nos tips afin de préparer au mieux cette étape capitale.

Estimer vos besoins

  • Du cash ? pour quelle utilisation ? Définir clairement l’utilisation que vous allez en faire, beaucoup d’entrepreneurs vous le diront, lorsqu’on lève des millions on a l’impression que c’est une grosse somme mais en quelques mois on peut aisément revenir au point de départ au niveau trésorerie, définir son exact utilisation est donc primordiale.
  • Combien ? Déterminer le montant exact que vous désirez lever en fonction de vos besoins actuels et futurs, les investisseurs vont en premier s’assurer que votre projet est viable sur les deux prochaines années.
  • Qu’est-ce qui compte le plus pour moi dans le projet ? Il est important de passer un maximum de temps sur cette question, les investisseurs seront vos partenaires les plus importants mais surtout les plus présents dans les différentes décisions que prendra l’entreprise. Il est donc important de vous assurer que vous ayez les mêmes attentes avant de les laisser investir dans votre projet, notamment en termes de gouvernance, de vision à long terme ou encore d’horizon de sortie.
  • Avez-vous besoin de plus que du cash ? Certains types d’investisseurs et notamment les fonds de venture capital vous proposent un accompagnement financier mais aussi stratégique, c’est pourquoi il est important de bien choisir les bons investisseurs, comme expliqué plus bas dans cet article.

Cibler les bons investisseurs

La catégorie d’investisseurs la plus adaptée à votre projet différera en fonction de l’état d’avancement de votre société et de vos besoins.

  • Les business Angels: Les business angels sont des personnes physiques qui investissent une partie de leur patrimoine. Ils sont souvent intéressés par l’investissement dans les jeunes sociétés innovantes. Ils ne suivent pas systématiquement les entrepreneurs en matière de stratégie, leur apport pouvant donc être purement financier.
  • Les fonds d’investissements: Les fonds d’investissements entrent au capital des sociétés à haut potentiel d’évolution. Ils sont catégorisés de manière sectorielle et en fonction du timing d’intervention dans une levée (seed, série A, série B, etc). Les fonds de venture capital sont par exemple spécialisés dans les jeunes entreprises innovantes, ils offrent un support financier mais aussi stratégique à l’entrepreneur.
  • Les Corporate ventures: Il s’agit de fonds d’investissements internes à un grand groupe. L’avantage de ce type de financement est le suivi et l’expertise sectorielle que vous offre l’entreprise à laquelle est adossé le fond. On peut par exemple citer Pepsi avec le fond et accélérateur Pepsi venture groupou Danone avec le fond Danone manifesto venturesdans le secteur de la food mais aussi l’Oreal avec le fond Bolddans le domaine de la beauté.
  • Le crowdfunding: Aussi appelé financement participatif, il permet de collecter des fonds auprès d’un nombre important de personnes via des plateformes de financement. Ces plateformes de crowdfunding sont pour la plupart spécialisées en fonction de la taille de l’entreprise ou encore du type de projet financé. Parmi les plus connu ; Raizers plateforme européenne de crowdinvesting ayant un catalogue de PME préalablement choisis par les analystes de la plateforme. Nous pouvons également citer Wiseed, qui permet d’investir dans des entreprises de différentes tailles ; Startup, PME, ETI. Ainsi cette façon de lever des fonds vous garanti un apport financier mais aucun apport stratégique et comporte de plus, des barrières à l’entrée car chaque plateforme sélectionne et publie les opportunités d’investissement qu’elle juge pertinentes.

Les clés de la réussite d’une levée de fonds

Dans cette dernière partie, nous vous livrons nos derniers conseils que nous avons recueillit de témoignages d’entrepreneurs qui ont menés leurs levées de fonds avec succès et qui nous ont parlent.

  • Etablir de solides relations avec les investisseurs avant le processus de levée de fonds. En effet, certains investisseurs aiment accompagner les projets depuis leurs créations, ce suivi leur permet d’avoir un premier pas dans le projet et de plus facilement investir s’ils pensent que le jeu en vaut la chandelle.
  • Préparer les bons documents et pitch. Comme on l’entend souvent, vous n’avez qu’une seule chance de faire une bonne première impression alors ne vous ratez pas ! Faites appel à des cabinets de levée de fonds si vous manquez d’expertise, les documents à rédiger sont très spécifique et nécessitent souvent l’intervention d’un expert dans le domaine.
  • Choisir les bons investisseurs: choisir ses investisseurs est une étape primordiale, car c’est eux qui vont vous supporter financièrement mais aussi stratégiquement, il est donc important de se tourner vers des investisseurs qui sont experts dans votre secteur d’activité et qui pourront vous apporter l’expertise dont vous avez besoin pour faire évoluer la croissance de votre entreprise.

En conclusion

Une levée de fonds start up est un processus long et exigeant. Vous faire accompagner par un professionnel peut vous permettre de gagner un temps précieux. Pour avoir plus d’informations sur l’accompagnement d’Advimotion, n’hésitez pas à nous contacter.